Appelez au (+33)6 86 40 11 64 !
Ligne directe

Campagnols des champs, Campagnols communs

Le campagnol des champs, Microtus arvalis, est un mammifère rongeur de la famille des Cricétidés, sous famille des Arvicolinés.

REPARTITION_CC

Son aire de distribution couvre la plus grande partie de l’Europe de l’ouest.

En France, il est présent sur la majorité du territoire et susceptible de pulluler dans sa zone médiane, principalement dans les sols argilo-calcaires. Ce campagnol est très commun en Europe et en Asie en zone de prairie de moyenne montagne où il se signale par les dégâts qu’il cause dans les cultures ; Il y creuse des galeries et ronge les racines des végétaux. Ce campagnol est très commun en Europe et en Asie en zone de prairie de moyenne montagne où il se signale par les dégâts qu’il cause dans les cultures ; Il y creuse des galeries et ronge les racines des végétaux

Morphologie

  • Longueur tête et corps : 82-122 mm, longueur de la queue : 23-39 mm.
  • Poids : 15 à 50 g.
  • Pelage : dos brun jaunâtre à brun roussâtre. Ventre blanc grisâtre.
  • Tête : volumineuse arrondie. Oreilles, légèrement velues à l’intérieur, sont courtes mais émergent néanmoins du pelage.
  • Incisives : longues et légèrement courbes, larges de 0,5 mm chacune.
  • Longévité : 1 à 3,5 mois selon la saison de naissance. L’espérance de vie n’excède jamais 12 mois.

Régime alimentaire

Le campagnol des champs est avant tout un herbivore, il consomme des graminées, pousses et racines, graines, bulbes, il accumule des provisions. Il mange environ 2 fois son poids en matière verte par jour. Les plantes attaquées sont principalement les céréales, l’artichaut, l’endive, la laitue et la chicorée. Il consomme les parties aériennes des céréales, luzernières, cultures porte-graines, prairies.

 

Habitat et indices

Le campagnol des champs est fréquent dans les champs et les prairies à végétation rase, mais il se rencontre également dans les parcs, les forêts clairsemées, sur les accotements des chemins. En hiver, il peut s’installer dans les granges ou sous les meules de paille. On le trouve jusqu’à environ 2 000 m en montagne.
Le campagnol des champs creuse des galeries très ramifiées, pourvues de nombreuses issues reliées entre elles par des coulées bien visibles dans l’herbe. Le nid d’herbes sèches, en forme de boule, peut se trouver jusqu’à 50 cm sous terre.
La fraîcheur des indices est matérialisée par des crottes cylindriques de couleur noire à verdâtre le long des coulées.

 

Reproduction

La période de reproduction s’étend en général de mars à octobre et peut se reproduire en hiver si les conditions sont favorables. La femelle fait 1 à 5 portées de 1 à 10 petits (plus fréquement 3 à 6). La maturité sexuelle est atteinte précocement à 1 mois. La gestation dure 3 semaines. Les densités de population peuvent dépasser exceptionnellement 1000 individus à l’hectare. Une pullulation peut se présenter tous les 3 ou 4 ans.

 

Les dégâts

Une jeune luzerne peut être totalement détruite. Pour les céréales, les pertes après épiaison peuvent atteindre 40 à 60%. De même ce rongeur occasionne des dégâts importants sur prairies, cultures porte-graines, jeunes colza et jeunes céréales. En vergers, il peut ronger le collet des arbres fruitiers.
Le seuil de nuisibilité est atteint autour de 200 individus par hectare selon les cultures et les stades.

source : www.fredonfc.com
Contactez nous